• Qu'est ce que le SMAM ?  
   
 

Le SMAM est le Syndicat de l'Ardèche Méridionale, qui a réalisé la piscine.

Le Président est Monsieur Jack ZMINKA depuis le 20 mai 2014. Il succède à Monsieur Jean-Marie ROUX qui a contribué à la construction du complexe aquatique. 

Le Syndicat intercommunal, qui le gère, comprend 49 communes adhérentes de l'Ardèche Méridionale.

   
 
   
  Il est donc important de souligner la mutualisation de moyens de ces 49 communes :
  liste par ordre alphabétique :
   
 
 

Assions (les)
Balazuc
Banne
Beaulieu
Beaumont
Berrias et Casteljau
Chambonas
Chandolas
Chassiers
Dompnac

Faugères

Gravières
Grospierre
Joannas
Joyeuse
Labeaume
Lablachère

Laboule
Lagorce
Largentière
Laurac en Vivarais

Loubaresse
Malarce sur Thine
Malbosc
Montselgues
Payzac
Planzolles
Ribes
Rocher
Rocles
 
Rosières
Ruoms
Sablières
St alban Auriolles
St André Lachamp
St Genest de Beauzon
St Mélany
St Paul le Jeune
St Pierre-St Jean
 

Ste Marguerite
Salavas
Sallèles (les)
Sampzon
Tauriers
Uzer
Vallon Pont d'Arc
Vans (les)
Vernon

Valgorge

 

   
 
   
 
  • La Génèse du projet
   
 

Déjà en 1973, un petit nombre de maires s'interrogent sur la nécessité d'une piscine en Ardèche Méridionale.

Parmi eux, Jean Marie Roux décide de lancer l'étude de faisabilité en 1994 et constitue le Syndicat Mixte de l'Ardèche Méridionale.
Grâce à la détermination des communes, le soutien de l'Europe, de l'Etat, de la Région Rhône Alpes et du Département de l'Ardèche, la première pierre est posée en 2007 sur la commune de Lablachère, à côté du stade de foot.
Enfin le 8 avril 2009, la piscine peut ouvrir ses portes à ses premiers visiteurs.
Elle est baptisée "la Perle d'Eau", nom trouvé par la classe des CM de Chassiers, lors du concours lancé : "Un Nom pour ma Piscine".

Le logo est alors créé représentant une perle avec le reflet de la vue de la piscine : Notre Dame Bon secours.

   
 
   
 
  • Le Développement Durable
   
 

La Perle d'Eau a voulu dépasser la simple réalisation d'une piscine traditionnelle, elle s'inscrit dans le développement durable :

Elle est la première piscine en France à être traîtée entièrement à l'ozone.
L'eau et l'air sont chauffés aux plaquettes de bois de l'Ardèche
Les bassins intéreurs ont un complément de chaleur apporté par la moquette solaire
L'eau des filtres est récupérée, traitée et utilisée à l'arrosage extérieur
l'eau des pédiluves est récupérée pour alimenter la fontaine extérieure
Les plages à thème (bois, gravier, sable et pierre) évitent une pelouse trop groumande en eau
L'air interne est recyclé pour économiser des calories et de l'énergie pour le chauffage.
Les mauvaises herbes sont compostées pour réaliser de l'engrais.